Questions pour explorer la demande 

 

Qu'est-ce qui restera ignoré dans toute demande? qu'est-ce qui peut être dicible au sein d'une relation? Qu'est-ce que demander une « faveur » à l’intérieur de la famille?

Qu'est-ce qu'une demande justifiée et par contraste qu'en est-il d’une demande, d’une exigence exagérées sans rapport avec les mouvements de la balance du donner du recevoir et du rendre antérieurs ? 

Toute demande porte en elle sa propre contradiction. La demande a-t-elle toujours un double sens: la demande pour recevoir, ou la demande proposition pour pouvoir donner?  Donc distinguer une demande pour recevoir qui renverrait à la demande primordiale du nourrisson et une demande  pour avoir la possibilité de donner qui renverrait à demande maternelle ? 

Qu'est-ce que demander ce qui fait horreur à donner ? Par exemple, qu’est-ce que tente un adolescent lorsqu'il demande des gestes, des choses qui vont à l'encontre du projet ou des intentions de donner des parents?

La possibilité de donner se tarit-t-elle de ne pas être sollicitée par une demande ?

 

Qui prend la responsabilité d'une demande dans votre relation à…..? 

Vous sentez-vous autorisé à demander…..dans la relation à… ? 

Il est difficile pour des parents d’énoncer une demande  pour eux-mêmes. « On fait tout pour lui et on lui demande rien » est la devise du parent contemporain. Demander quelque chose à l'enfant pour son propre bien est une chose, une autre est de demander pour en  bénéficier directement en tant que parent. Recevoir de son enfant permet-il de le soulager du poids et de  l'angoisse d'une dette infinie et implacable?

Vous est-il possible de solliciter le soutien de votre enfant (proche) ou le laissez-vous prendre l'initiative ?

Qu'est-ce que l'enfant peut faire pour vous (le parent).. pour que vous vous sentiez mieux?

Comment te débrouilles-tu pour saisir que ton parent a du souci, comment fais-tu pour repérer son besoin d’aide alors qu’il ne formule aucune demande?

Qu'est-ce qui vous paraît le plus difficile pour votre enfant, est-ce deviner vos besoins ou vous soutenir plus directement ?

Lorsque vous avez des difficultés, à qui pouvez-vous en parler le plus souvent?

Est-ce que vous voyez votre…. partenaire, (votre parent, adolescent) comme une personne qui ne souhaite pas demander, et veut tout résoudre par lui-même?

Voyez-vous lorsque votre …..conjoint(e) lorsqu’il (elle) a besoin de quelque chose, il (elle) le trouve par lui(elle)-même sans demander à quiconque?

Pouvez-vous gagner quelque chose à discuter des sujets difficiles qui  touchent la famille?

Quelles sont les sentiments… (après tel événement, deuil, tentative de etc, suicide,) que pouvez-vous  partager avec le reste de la famille?

Vous autorisez- vous à pleurer  (être en colère, etc) dans votre couple, devant l’enfant?

Avez-vous l'impression que vous êtes un fardeau dans cette situation… (chômage maladie etc.) pour votre famille et pour qui en particulier?

Y-a-t-il quelque chose qui vous interdit, rend impossible de demander à… ?

Pensez-vous que vous n’êtes pas en droit de réclamer quelque chose à votre conjoint du fait de votre maladie, (chômage)?

Est-il juste de dire que vous vous êtes fait à vos propres souffrances ( aux injustices dont vous êtes l’objet )  et que vous avez de moins en moins envie d'en parler ?

Dans votre difficulté de demander à…… y a-t-il une peur de dépendre, pouvez-vous dire un exemple?

Dans la crainte d'exprimer une demande y a-t-il une hantise de se sentir obligé ou endetté; envers qui particulièrement….. ?

La peur de demander est-elle la crainte d'un refus ou la hantise d'être redevable dans la relation à…..?

Avez-vous l'impression que ça pourrait aider votre conjoint « déprimé » d'avoir une attente , de formuler une demande pour vous-même ?

Vous est-il arrivé de solliciter un proche au-delà de ce que vous pouviez recevoir, pouvez-vous énoncer un exemple?

Les membres de la famille souffrent en évoquant dans leur méditation, l’inventaire des comptes avec les proches. Enoncer des comptes de vive voix, mettre des mots sur la balance du donner recevoir, demander revient à refuser une logique du tout ou rien, du bon ou du mauvais, du nul ou du génial dans l'appréciation des autres familiaux. Demander une contribution, écouter des justifications, des réclamations, exiger un dû, reconnaître une dette enracinée dans la chaîne transgénérationnelle forment la trame d’un dialogue, permettent la confirmation de certains éprouvés et de certaines pensées.

 

Quelle est la partie la plus difficile de la relation à ....... Est-ce recevoir ou demander dans le lien à……?

Le fait que vous ne dites pas que vous ne demandez rien lorsque vous êtes en difficulté, fait-il partie de votre vie ? Est-ce plus marquant avec….. tel ou tel membre de votre famille ?

Le fait que personne ne dit qu'il est blessé, en difficulté fait-il partie d'une manière de vous soutenir en famille, Est-ce plus vrai avec tel ou tel membre de votre famille ?

Quelle est la manière dont vous vous y prenez pour repérer le besoin d'aide de vos parents ?

Y a-t-il une tension lorsque vos enfants vous demandent quelque chose, vous prennent comme un parent capable de répondre? Quel est l'écho par rapport à la relation à vos propres parents ?

Que vos enfants soient pressants et demandeurs, est-ce là quelque chose qui paraît  une  avancée par rapport à ce que vous avez vécu enfant, même si cela vous épuise?

Comment comprenez-vous que vous refusiez de répondre aux demandes de votre enfant alors que  vous êtes généralement généreux avec lui  ?

Est-ce que vous pensez que votre enfant peut s'appuyer sur vous, comme n'importe quel membre de la famille ou est-il dans une difficulté particulière pour compter sur vous ?

Qui prend la responsabilité d'un contact plus proche ou intime dans votre couple?  Est-ce que vous souhaiteriez quelque chose de plus équilibré dans le domaine de l'initiative ?

Vous rappelez-vous un moment ou votre partenaire a été aussi disponible que vous l'êtes envers lui ?

Est-ce que vous faites (est-ce que vous aimeriez faire) quelque chose pour votre partenaire qui pourtant ne vous demande pas ?

Si je comprends vos propos, vous êtes des partenaires qui souhaitent se donner et s’aider mais il y a peu de place pour recevoir de l'autre, pouvez-vous confirmer cette impression et donner un exemple?

Aimeriez- vous faire des gestes pour votre conjoint(e) malgré qu'il pense tout résoudre par lui-même et ne demande rien et ne veut dépendre pas de quiconque ? 

Pouvez-vous décrire….. votre partenaire (votre enfant) comme quelqu'un qui refuse de demander, d’exprimer un besoin, pouvez-vous formuler un exemple ?

Voyez-vous votre partenaire comme une personne qui ne compte que sur lui-même et ne souhaite rien demander et tente de tout résoudre par lui-même.

Le plus facile est-il d’éviter de demander dans la relation à… Pouvez-vous formuler des exemples ?

Dans votre relation, est-ce que l'un donne et n'obtient pas en retour ce qu’il souhaite, donnez des exemples qui illustrent.

Comment vos parents vous ont-ils montré qu'ils reconnaissaient vos contributions envers eux, en regard de ce qu'ils ont fait pour vous?

Vous est-il arrivé de demander à vos….. parents, (vos enfants)  des participations moins pour vous aider que pour leur permettre de donner, de se sentir utile ? 

Cela vous aiderait-il de pouvoir faire quelque chose  pour.....votre enfant ou conjoint(e)  qui ne le sollicite pas ? 

Lorsque tu ne fais pas ce que ton parent demande, ( ex quand tu restes à la maison au lieu d'aller en classe), as-tu  l'impression que quelquefois ça peut l'aider ?