Les faits de destin, injustice distributive, injustice contributive.

 

En dépit de la « donation » de la beauté du monde, de la vie elle-même offerte sans demande ni effort reste une question : Qu'est-ce que la vie nous a donné, qu'est-ce qu'elle nous a pris? 

Alors, quels sont les moments consacrés à une méditation sur le « lot de la vie », « les cadeaux du ciel ou de la providence », « les cartes du destin », « les faveurs et tares congénitales »,  les facteurs héréditaires positifs qui favorisent « la vie bonne » et qui  propulsent dans l'élite, ou ceux qui provoquent des circonstances défavorables?

Quelques que soient les hypothèses de chacun sur l'origine de ces  faits de destin, il conviendra d'examiner leurs impacts et conséquences sur le cycle du donner recevoir, rendre, demander au sein de la cellule familiale.

Quels évènements, faits majeurs dans la société et l'histoire ont influencé-t-ils la vie des membres de la famille? Comment la maladie, les soucis professionnels  ont-ils affecté les générations ? 

Quel était le statut socio-économique de personnes de la famille?

Y-a-t-il a eu des troubles  qui ont nécessité une consultation thérapeutique ?

Comme cela a-t-il impacté la croissance t de chacun ?

 

Quel est le déséquilibre du compte relationnel entre proches: de l'excès de recevoir à la négligence en passant par l'exploitation, sans oublier la maltraitance, les différentes formes d'abandons. La promesse de la naissance a-t-elle été été suivie? Le sujet se pose éventuellement la question : pourquoi suis-je né si personne n'était disposée à m'accueillir humainement ?

Quand est-il juste d’adresser une parole qui compte ? Quel est le moment opportun pour témoigner,  revendiquer, et écouter les « justifications » des autres? 

Quel est le temps du « procès » ou du dialogue? Le thérapeute invitera chacun à penser, à dire tous les éléments qui ont été injustes dans leur vie.

 

Je me soucie de ce que vous avez vécu....Pouvez-vous décrire face à quoi la vie vous a mis ?

Je m'intéresse à savoir ce qui vous a causé un dommage lorsque vous étiez vulnérable?

Qu'est-ce qui a été le plus injuste dans votre vie? 

Je sais qu'il est injuste…… (de ne pouvoir rendre visite à vos enfants dans tel pays, de ne pas pouvoir exercer ici la formation que vous avez obtenue après des années d’efforts..etc).Pouvez-faire un commentaire?

Y a-t-il une question autour de .....(votre mariage, votre vie professionnelle)? Avez-vous l'impression d'être grugé, de ne pas être traité de façon équitable ou d'avoir reçu  les mauvaises cartes? Est-ce une question en votre for intérieur, une impression générale sur  la façon dont la vie s’est passée pour vous? Il serait important d'en formuler quelque chose.

«Où situer la question de la balance de la justice pour un sujet ? Entre lui et le lot du destin ? Entre lui et des partenaires de sa famille ?

Le destin peut nous enlever bien des choses, nous ne pouvons rien lui facturer dans l'espoir qu'il nous rende ! De qui, alors, attendre un  dédommagement ? Avons-nous désigné quelqu'un de responsable pour une compensation ? Est-il possible d'obtenir un dédommagement qui ne soit pas un préjudice pour la famille» (IBN 1992)

Dans votre situation familiale, y a-t-il quelqu’un à blâmer, à accuser ou est-ce le destin ?

Avez-vous la conviction que l'on doit attribuer à quelqu'un les injustices (ou les souffrances) que vous venez de décrire?

Il est essentiel de reconnaître la façon dont quelque chose dans le monde a affecté un proche et de constater en même temps, que les partenaires peuvent en avoir été affectés.

Craignez-vous que votre destin difficile….. (accident, handicap) représente aussi un fardeau pour vos proches? Est-ce une préoccupation permanente pour vous?

 

Pensez-vous être un fardeau pour les autres membres de la famille de votre...maladie...votre handicap.. chomage etc ? »  «Comment aidez-vous.. vos enfants ou votre conjoint(e) par rapport à cela ?

Votre conjoint(e) est-il trop inquiet(e), anxieux(se)se, angoissé(e)? Est-ce un frein pour vous soutenir face aux difficultés (aux souffrances) que vous venez de décrire, vous arrive-t-il de le (la)rassurer?

Dans de tels moments difficiles, avez vous pu prendre conscience que vous étiez important(e) pour lui (elle) ou moins intéressant(e) ?

Les difficultés personnelles (maladie, accident, échec professionnel ) que vous avez rencontrées, ont-elles été une source de conflits ou de rapprochements entre vous…..conflits autour de l'attention portée à l’autre, par exemple. Ces difficultés ont-elles été l’occasion d’accusations d’égoïsme ou au contraire d'un soutien?

Avez-vous pu parler avec quelqu'un de votre famille des difficultés (maladie, perte financière etc.) au moment où vous étiez angoissé?

Avez-vous essayé de priver les autres de vous soutenir face à votre destin douloureux, pouvez-vous formuler un élément allant dans ce sens ?

Les difficultés de votre conjoint(e) vous ont-elles permis de lui apporter une présence,« d'être avec » dans ces moments douloureux ou est-ce qu'il (elle) a dû plus ou moins les assumer  seul(e) ?

Reste-t-il l’idée qu'un membre de la famille doive rétablir la justice dans votre relation avec tel partenaire. Pouvez-vous illustrer votre propos?

Vous êtes né avec les atouts que vous avez évoqués, cela vous pousse-t-il à être généreux vis à vis des proches ?

Être né avec de tels atouts,…. cela vous a-t-il procuré des avantages ou des contraintes dans les relations à vos proches, cela a-t-il aussi constitué une mission à remplir au sein de votre famille?

Ce que vous venez de décrire de votre vie est injuste, cela n'arrive pas à tout le monde, vous avez été mis dans une situation plus difficile que beaucoup d'autres enfants….  (perte des parents etc).

Vous avez été mis dans une situation difficile, la plupart des enfants n'ont pas (perdu un parent à cet âge, etc ); il serait intéressant pour vous de comprendre pourquoi vous n'avez jamais vu les choses du côté d'une injustice, des mauvaises cartes du destin?

Sur qui avez-vous compté et sur qui pouvez-vous vous appuyer face à ce destin difficile que vous venez de décrire?

 

Vous prenez plus de responsabilité que votre parent dans la situation de votre naissance en vous refusant de poser des questions (ou de rencontrer votre père ou votre mère). 

Il y avait-t-il quelqu'un avec qui évoquer, parler des événements douloureux (mort d'un parent, divorce etc.) ou bien vous êtes-vous retrouvé seul(e) à vivre les choses difficiles ?

Y a-t-il selon vous quelqu’un à incriminer pour votre…. accident, handicap, maladie ?

Quelqu'un au sein de la famille vient-il à la "défense" de……?

Quelqu'un dans la famille prend-il la défense de…(enfant…..conjoint(e)) et est très critique envers vos propos?

Ressentez-vous dans la relation à votre….(enfant…..conjoint(e)) quelque chose comme une injustice? il serait important de faire un commentaire.

Dans votre vie, vous est-il arrivé au sein d’une relation de donner plus (d’être entraîné à aller plus avant) que vous ne pouviez le souhaiter ?

Avez-vous pu évoquer avec vos proches les moments d’injustice de votre vie?

Où avez-vous trouvé les ressources pour votre effort de vivre en dépit de …?

A quel moment de votre vie avez-vous fait le plus d'efforts pour tenir ou rendre possible une vie humaine, (pour vous-même ou pour les vôtres) ?

Je m’intéresse à ce qui vous a causé un dommage lorsque vous étiez vulnérable, en difficulté; donnez-moi un exemple.

Essayez de penser (pour une prochaine fois) à tous les éléments qui ont été injustes dans votre vie.

Qui a tenu le plus dans votre famille actuelle le fardeau du passé… ( de tel ou tel accident, de la vie, d'un drame individuel, familial, ou de l'Histoire)?

Jusqu’à quel point, avez-vous été en danger avec le poids du fardeau…. de tel accident de la vie? 

Qu'est-ce qui vous blesse le plus, qu'est-ce qui vous fait le plus mal dans la situation actuelle ?

Quelle est l'aspect le plus difficile de la question concernant le futur. (concernant un handicap, une maladie etc.)  Personne ne peut savoir ce que le futur nous réserve mais de la question doit se poser tous les jours pour vous?

 

Entrer dans le domaine de l'éthique relationnelle c’est saisir qu’une injustice ancienne porte un risque de conséquences sur l'avenir et éventuellement pour une autre génération.

 

Voulez-vous faire un commentaire sur le poids qui a pesé sur vous….( les accidents de la vie, les maltraitances..)  qui vous ont rendu indisponible en tant que parent?

Comment chacun au sein de la famille est-il vigilant à l’enchaînement, à la permutation des positions de donateurs et de récepteurs ?

Comment "'bien'" donner, recevoir, rendre et demander dans la relation avec un proche? 

Combien est-il difficile de dire les « tourments » de l’échange. Comment chacun ose, se freine, s’interdit, s’autorise à donner, prendre, recevoir, demander et rendre en famille.